navigation

Wet Nellie 21 septembre 2007

Posté par lotusespritaddiction dans : Cinéma & T.V. , trackback

spy4.jpg

Dans le 10e film des aventures de James Bond, « l’Espion qui m’aimait » (1977), apparaît une nouvelle voiture équipée de gadgets qui succède à l’Aston Martin DB5 de « Goldfinger ». Utilisée la première fois, sur les côtes de la Sardaigne, par Roger Moore, la Lotus Esprit de la section Q surnommée Wet Nellie a l’extraordinaire particularité de pouvoir se transformer en sous-marin.

  

CARACTERISTIQUES 

La voiture utilisée et transformée pour le film est une Lotus Esprit S1

 L’EQUIPEMENT « Q » 

1- Equipement de défense : 

- lance harpons : au nombre de deux 

- lance missiles : au nombre de quatre 

Localisation : Au dessus de la plaque d’immatriculation – entre les phares escamotables 

Activation : Bouton rouge sur le moyeu central du volant 

- distributeur de mines : un magasin chargé de mines-ventouses ; 

Localisation : Sous la voiture 

Activation : Bouton situé sur la console centrale (« hazard ») 

- missiles à guidage radar : des missiles sol-air  assurent une défense anti‑aérienne ; 

Localisation : Dans le hayon arrière 

Activation : Bouton situé dur le pommeau du levier de vitesse 

Le guidage se fait grâce au périscope au dessus du pare-brise qui indique la position de la cible à détruire sur un écran de couleur verte situé sur la console centrale et qui permet de la viser . 

- jets de ciment : au nombre de deux 

Localisation : Derrière la plaque d’immatriculation arrière 

Activation : Bouton situé sur l’accoudoir central entre les commandes de vitres électriques 

- camouflage sous-marin : des nuages de pétrole jaillissent du compartiment derrière la plaque d’immatriculation arrière. 

Localisation : Derrière la plaque d’immatriculation arrière 

Activation : Bouton situé sur la console centrale (« lights ») 

2- Equipement en mode submersible : 

- commandes nautiques : en mode submersible, le tableau de bord pivote et laisse place à un panneau de commandes disposant d’un système de navigation radar ; 

- roues escamotables : lors du passage en mode nautique, les roues de la voiture effectuent une rotation à 90 degrés et se placent en position horizontale pour se rétracter dans la carrosserie ; 

- ailerons d’hydroglisseur : une fois les roues rentrées, ils sortent pour améliorer la stabilité ; 

- unité de propulsion : sous l’eau, la voiture est mue par quatre propulseurs qui sortent du pare-chocs arrière. A chaque extrémité du groupe propulseur se trouvent deux gouvernails ; 

- volets de protection : activés dès le passage en mode submersible pour augmenter la protection du véhicule ; 

- périscope : pour une vision à 360° lorsque les volets de protection sont en place. 

FABRICATION 

Cette voiture a coûté environ 650.000 francs. Elle a été transformée en six semaines par l’équipe responsable des effets spéciaux, dirigée par Derek Meddings, en étroite collaboration avec les ingénieurs de Lotus. L’usine a fourni gracieusement cinq carrosseries vides, chacune étant utilisée pour un effet spécial particulier (roues qui s’escamotent dans la carrosserie, sortie des ailerons…). 

Une sixième coque fut transformée pour évoluer sous l’eau. La société Perry Submarines, une entreprise basée à Miami et spécialisée dans la construction de sous-marins et d’équipements pour l’US Navy, y fixa quatre moteurs électriques, chacun doté d’ailettes de direction devant les hélices. Les deux ailerons verticaux placés de part et d’autre de l’arrière de la Lotus étaient fixes et servaient à stabiliser l’ensemble. La voiture amphibie était opérationnelle à 100%. Elle était capable de plonger, de naviguer sous l’eau jusqu’à une profondeur de 13 mètres et de refaire surface. Afin d’éviter des problèmes de pressurisation et d’étanchéité, l’Esprit était en réalité remplie d’eau et pilotée par deux plongeurs équipés de bouteilles d’oxygène. En effet, un compartiment rempli d’air aurait augmenté la difficulté à maintenir et à manœuvrer la voiture sous l’eau. 

Des modèles d’un mètre de long ont également été construits pour certaines scènes sous-marines. Ces séquences ont été réalisées par Lamor Boren qui avait déjà participé au film « Opération Tonnerre » (1965). 

L’une des six Lotus Esprit appartient aujourd’hui à la fondation Ian Fleming qui expose le véhicule lors d’événements promotionnels dans le monde entier. 

Exemplaires produits :

Image de prévisualisation YouTube

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

l'équipe des rallyes routie... |
o0513ph0o |
r2087amburestauration |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MOJREM
| ШЄВ@UT...
| cool mec