navigation

Lotus Esprit Turbo SE (1989 – 1992) 23 novembre 2007

Posté par lotusespritaddiction dans : Historique: Lotus Esprit Stevens (1987 - 1996) , trackback

Lotus Type 82

espritse01.jpg 

En 1989, Lotus présente l’évolution la plus puissante jamais produite de l’Esprit Turbo : la version Special Equipment (SE). Ce modèle fait entrer l’Esprit dans le domaine des supercars En 1991, l’Esprit Turbo SE change de nom et devient Esprit SE ou Esprit Chargecooler selon les marchés Elle reçoit le freinage ABS. Lotus lance également une Esprit SE spécifique pour le marché Italien qui est équipée d’un nouveau moteur 4 cylindres 2,0 litres (1973 cm3)  ‑ Type 920 – pour échapper à la surtaxe des véhicules de cylindrée supérieure par l’administration fiscale. Sa puissance est ramenée à 240 chevaux. Ce moteur sera réutilisé en 1996, sur l’Esprit GT3

L’Esprit Turbo SE est le premier modèle « international » de Lotus car ses spécifications mécaniques sont identiques dans le monde entier.  Elle évolue en  1992 sous la forme de l’Esprit SE « High Wing » en Europe, et de l’Esprit SE Sport ou « 1993.5 » aux Etats-Unis. Une version ultra-portive de 302 chevaux en sera dérivée en 1993 : la Sport 300.

Image de prévisualisation YouTube

film promotionnel Lotus 

.

CARROSSERIE

espritse03.jpg

La carrosserie évolue sensiblement par rapport à l’Esprit Turbo. Le spoiler avant comporte une grande entrée d’air centrale complétée par deux plus petites aux extrémités pour le refroidissement des radiateurs et deux anti-brouillards plus petits de forme carrée. A l’arrière prend place un aileron aérodynamique qui est fixé sur le hayon vitré pour assurer un appui maximal à haute vitesse. 

Les pneumatiques sont des Goodyear Eagle ZR50 en 215/50 ZR 15 à l’avant et 245/50 ZR 16 à l’arrière montés sur les jantes monobloc en aluminium fabriquées par OZ d’après un dessin de Lotus (15×7 pouces à l’avant et 16×8,5 à l’arrière).  Le coefficient de pénétration dans l’air s’établit à 0,34. 

espritse17.jpg

INTERIEUR

L’équipement de série est complet et intègre des accessoires qui étaient jusque là uniquement disponibles en option : vitres électriques, sellerie cuir, condamnation centralisée et air conditionné. Il n’y a aucune option proposée au catalogue. 

La planche de bord, les contre‑portes, la console centrale et les sièges redessinés pour un meilleur maintien, sont tendus de cuirs provenant de chez Connolly. Le sol est recouvert d’une épaisse moquette. 

Le tableau de bord « en boomerang », désormais en loupe d’orme,  dispose d’un original indicateur de verglas fonctionnant avec deux diodes lumineuses verte et rouge. 

.

MOTEUR / CHASSIS

espritse20.jpg 

La principale innovation de l’Esprit Turbo SE est la nouvelle version du moteur 4 cylindres 2,2 litres – Type 910 – qui devient Type 910 S. Sa puissance grimpe à 264 chevaux, grâce à un turbocompresseur Garrett TB 03 soufflant à 0,65 bar. Elle abat le 0 à 100 km/h en 4″7, et atteint 268 km/h en vitesse de pointe. Le rendement du moteur est exceptionnel : 121,4 chevaux par litre ; seules une Porsche 959 et une Ferrari F40 faisaient mieux à la même époque. 

Les ingénieurs de Lotus ont installé un « chargecooler », autrement dit un échangeur thermique air/eau (ou « intercooler ») qui permet le refroidissement de l’air compressé à l’admission. Ce système est indépendant du circuit principal de refroidissement du moteur.  L’Esprit Turbo SE adopte une injection électronique cartographique multipoint Rochester GM TB1 et un système de gestion électronique intégral de l’allumage qui gère l’arrivée d’essence, la pression du turbocompresseur ainsi que l’overboost. 

Un nouveau châssis plus rigide a été conçu pour ce modèle. Il est appelé « Eagle », en référence aux pneus Goodyear du même nom équipant la voiture. Les freins ont été renforcés : disques ventilés de 259 mm à l’avant, disques pleins de 274 mm à l’arrière. En 1991, l’Esprit SE reçoit en série un ABS 3A, de marque Delco-Moraine.

espritse02.jpg

COMMERCIALISATION

Exemplaires produits : 1546 

Image de prévisualisation YouTube

SERIES LIMITEES SUR BASE DE LA LOTUS ESPRIT TURBO SE

- Lotus Esprit Turbo SE « X180-R SCCA World challenge race car replica » (1990)

- Lotus Esprit Turbo SE « Indianapolis – 25th anniversary limited edition » (1990)

- Lotus Esprit Turbo SE « Colin Chapman limited edition » (1992)

A voir également :

- le projet de cabriolet sur la base de l’Esprit Turbo SE réalisée par le carrossier anglais PBB

- le prototype de développement S.I.D. de Lotus Engineering

- le prototype de développement d’une boite de vitesses robotisée SMART

.

Image de prévisualisation YouTube

Lotus Esprit Turbo SE – Motorweek

.

Image de prévisualisation YouTube

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

l'équipe des rallyes routie... |
o0513ph0o |
r2087amburestauration |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MOJREM
| ШЄВ@UT...
| cool mec