navigation

Kia Elan (1996 – 1999) 16 décembre 2007

Posté par lotusespritaddiction dans : Z comme... Improbables Lotus , trackback

 

En 1989, General Motors, propriétaire de Lotus Cars, présente le programme M100, un roadster biplace, sous la houlette de Peter Stevens, le designer de l’Esprit restylée en 1987. Baptisé Elan M100, il reprend le nom du célèbre cabriolet des années 1960 qui fit les beaux jours de Lotus.

Ce roadster est disponible en deux versions : l’Elan qui reçoit un moteur 4 cylindres 1600 atmosphérique d’origine Isuzu de 130 chevaux et l’Elan SE qui reçoit ce même moteur en version turbocompressée de 162 chevaux. 

En juin 1992, après 3855 exemplaires, la production est arrêtée, faute de succès. 

Bugatti, le nouveau propriétaire de Lotus à partir de 1993, décide de lancer une nouvelle série d’Elan, en série limitée, après avoir retrouver dans l’usine 800 moteurs Isuzu et tout l’outillage de production. Cette deuxième version est tout naturellement baptisée Elan S2 et vendues à 800 exemplaires. 

En 1995, Bugatti revend l’outillage et la licence d’exploitation de l’Elan M100 au constructeur coréen Kia qui cherche à diversifier sa production en offrant un véhicule de niche.La marque présente sur son stand du salon de Tokyo 1995 un prototype directement issu du roadster Lotus : la “KMS II” qui reprend globalement les lignes de la Lotus avec un avant plus torturé. 

 kiakmsii1.jpg 

En 1996, la Kia Elan est commercialisée en reprenant le bouclier avant de l’ex-Lotus, plus fluide, et avec quelques légères modifications extérieures par rapport aux Lotus (jantes, feux arrière). Elle est motorisée par un 4 cylindres 1800 atmosphérique d’origine Kia. 

En 1999, la production de la Kia Elan cesse, victime de la crise asiatique, après plus de 1000 exemplaires produits. 

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

l'équipe des rallyes routie... |
o0513ph0o |
r2087amburestauration |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | MOJREM
| ШЄВ@UT...
| cool mec