navigation

Lotus ESPRIT « Stevens » (1987 – 1996) 23 novembre 2007

Posté par lotusespritaddiction dans : Historique: Lotus Esprit Stevens (1987 - 1996) , 1 commentaire

2ème partie de la rubrique consacrée à l’historique de la LOTUS ESPRIT.

lotusespritturbose.jpg

 

 Vous trouverez les articles concernant les modèles suivants :

- Genèse de la Lotus Esprit X180 

- la Lotus Esprit Turbo

- la Lotus Esprit Atmosphérique

- la Lotus Esprit Turbo MPFI

- la Lotus Esprit Turbo « 40th anniversary commemorative edition »

- la Lotus Esprit Turbo « Commemorative edition »

 - la Lotus Esprit Turbo SE

- la Lotus Esprit Turbo SE « SCCA World challenge race car replica »

- la Lotus Esprit Turbo SE « Indianapolis – 25th anniversary edition »

- la Lotus Esprit Turbo  SE « Colin Chapman limited edition »

- la Lotus Esprit Turbo S 

- la Lotus Esprit SE High Wing

- la Lotus Esprit SE Sport

- la Lotus Esprit S4

- la Lotus Esprit S4 « GT championship winner »

- la Lotus Esprit Sport 300 

- la Lotus Esprit S4 S

- la Lotus Esprit GT3

 

Genèse de la Lotus Esprit « Stevens » (1985 – 1987)

Posté par lotusespritaddiction dans : Historique: Lotus Esprit Stevens (1987 - 1996) , 1 commentaire

espritx18009.jpg

Le programme X180 est lancé en 1985 et a pour objectif de moderniser les lignes de l’Esprit dessinées par Giorgetto Giugiaro en 1972. 

Michael Kimberley, P.D.G. de Lotus, confie ce projet au centre de style Lotus qui planche sous la responsabilité d’un désigner anglais Peter Stevens. Seulement quinze mois vont s’écouler entre l’approbation des lignes générales de la voiture et le début de la production. 

.

CARROSSERIE

Peter Stevens débute les premières études stylistiques en octobre 1985. En fin d’année, un modèle en glaise est réalisé, puis en février 1986, est présentée une maquette à l’échelle 1 en fibre de verre. 

Les lignes anguleuses (« wedge shape ») de l’Esprit Giugiaro sont remplacées par des courbes harmonieuses. Les prises d’air proéminentes situées derrière les vitres de custode sont désormais affleurantes et les bouchons des réservoirs d’essence sont dissimulés derrière des trappes. Le hayon arrière permettant d’accéder au moteur est fermé par une vitre en plexiglas sur la version Turbo, alors que la version Atmosphérique en est dépourvue. Le Cx s’établit à 0,34 pour la version Turbo et 0,35 pour la version Atmosphérique (Normally Aspirated). 

En 1972, l’Esprit était conçue et dessinée pour être produite selon le procédé Lotus mais le manque de moyens avait conduit à la construction d’une carrosserie en fibre de verre à la main. Peter Stevens a tenu compte de ces contraintes de fabrication et la carrosserie de la nouvelle Esprit est désormais réalisée en deux demi-coques selon le procédé VARI (Vacuum Assisted Resin Injection),, renforcées par du Kevlar. 

Lotus veut limiter la fabrication de pièces détachées en se fournissant chez d’autres constructeurs. Peter Stevens dû tenu compte de cet impératif dès les premières esquisses pour que son dessin ne soit pas altéré par des éléments rapportés qui s’intégreraient mal. 

espritx18006.jpg

INTERIEUR 

espritx18013.jpg

Simon Cox est responsable de l’aménagement intérieur de la nouvelle Esprit. L’habitabilité et l’ergonomie sont en nette progrès par rapport à sa devancière. La garde au toit est plus grande et l’espace entre le siège conducteur et les pédales est augmenté. 

Les sièges sont redessinés et bénéficie d’une sellerie plus raffinée mariant tweed et cuir plus adaptée au statut de prestige de la voiture.  Le style du tableau de bord en « boomerang » de Giugiaro est conservé tout en étant plus ergonomique. Six compteurs analogiques noir et blanc d’origine VDO  font face au conducteur et sont visibles même par des conducteurs d’un grand gabarit. Ils sont encadrés par des commandes à boutons poussoirs provenant de l’Austin Maestro qui remplacent celles provenant de la Triumph TR7

Le toit ouvrant est désormais démontable et proposé en verre teinté ou en Nomex, de la couleur de la carrosserie. 

 espritx18010.jpg

MOTEUR / CHASSIS

Le moteur 4 cylindres 2,2 litres – Type 910 – ne change pas et est disponible suralimenté ou non. Les modèles européens conservent les carburateurs jusqu’en 1988, date à laquelle ils sont remplacés par un système d’injection

Le freinage est amélioré par l’utilisation de plaquettes de meilleure qualité. La transmission d’origine Citroën est remplacée par la boite de vitesses Renault à 5 rapports qui équipe la 25 et l’Alpine Turbo, sauf sur les modèles destinés au marché américain. 

PRESENTATION

La nouvelle Esprit est présentée en première mondiale le 21 octobre 1987 au salon de l’automobile de Londres et reçoit un accueil enthousiaste de la presse et de la clientèle. Elle ne change pas de dénomination et reste Série 3 (elle deviendra S4 seulement en 1993). La version turbocompressée conserve le Type 82 dans la nomenclature Lotus et prend l’appellation Esprit Turbo pour la différencier de sa devancière Turbo Esprit dessinée par Giugiaro. La version atmosphérique conserve le Type 85 et devient Esprit ou Esprit N/A (pour Normally Aspirated) pour la différencier de l’Esprit S3 précédente. 

Lotus Esprit Turbo (1987 – 1991)

Posté par lotusespritaddiction dans : Historique: Lotus Esprit Stevens (1987 - 1996) , ajouter un commentaire

Lotus Type 82

lotusespritturbo1.jpg 

L’Esprit Turbo  est présentée au Salon de Londres en octobre 1987 aux côtés de l’Esprit N/A. Elle existe toujours en deux versions, HC (carburateurs) pour le marché européen, et HCI pour le marché américain (injection). 

.

CARROSSERIE

La version Turbo se différencie de la version Atmosphérique par la présence d’une vitre de hayon située entre les montants arrière, à un petit spoiler arrière et à une profonde prise d’air arrière. Les prises d’air latérales proéminentes disparaissent et sont remplacées par des ouies affleurantes. Au dessus des répétiteurs de clignotants latéraux est apposée une plaque marquée de « Lotus Design » et du sigle lotus pour rappeler que c’est désormais à Lotus qu’on doit le style de l’Esprit

Les jantes en aluminium sont fabriquées par OZ, d’après un dessin fourni par Lotus (15×7 pouces à l’avant, 15×8 à l’arrière). Sur les modèles américains, les jantes arrière sont incurvées en leur centre. Le coefficient de pénétration dans l’air s’établit à 0,34. 

En 1989, tous les modèles bénéficient de rétroviseurs extérieurs électriques et dégivrables aérodynamiques (provenant des Citroën CX), de la fermeture centralisée et de l’ouverture électrique des trappes à essence. 

espritturbo21.jpg

INTERIEUR

L’habitacle se pare d’un habillage bicolore au niveau des sièges et des contre‑portes. Le tableau de bord est pourvu d’une nouvelle instrumentation avec l’indicateur de pression du turbocompresseur en son centre. Un nouveau volant à trois branches fait son apparition. La voiture dispose d’un toit ouvrant escamotable.  En 1989, elle bénéficie de la fermeture centralisée et de l’ouverture électrique des trappes à essence.

espritturbo31.jpg

MOTEUR / CHASSIS

La nouvelle Esprit Turbo conserve les motorisations des modèles Giugiaro qu’elle remplace : le moteur 4 cylindres 2,2 litres (2174 cm3) – Type 910 – est équipé des deux carburateurs double corps Dell’Orto sur la version HC européenne et du système d’injection électronique Bosch K-Jetronic  sur la HCI « Federal ». Le moteur délivre toujours 215 chevaux. Si le poids augmente de 240 kg, la vitesse maximale n’en souffre pas et culmine à 245 km/h. 

Principale innovation : la boite de vitesses Citroën est remplacée par une nouvelle transmission empruntée à Renault (celle de l’Alpine et de la 25). 

En mai 1989, les modèles sont équipés du châssis « Eagle ». La géométrie des suspensions est retravaillée pour améliorer la direction. 

.

COMMERCIALISATION

Exemplaires produits : 1090 (616 HC et 474 HCI) 

.

SERIES LIMITEES PRODUITES SUR LA BASE DE  L’ESPRIT TURBO

- Esprit Turbo « 40th anniversary commemorative edition » (1988)

- Esprit Turbo « Commemorative edition »  (1988)

A voir également :

- la Lotus Esprit Turbo des forces de police américaines

Lotus Esprit Atmosphérique (1987 – 1990)

Posté par lotusespritaddiction dans : Historique: Lotus Esprit Stevens (1987 - 1996) , 1 commentaire

Lotus Type 85

lotusespritna.jpg 

L’Esprit Atmosphérique (Normally Aspirated) est présentée au Salon de Londres en octobre 1987.

CARROSSERIE

La version Atmosphérique se différencie de la version Turbo par l’absence de vitre de hayon située entre les montants arrière, un pare-chocs arrière d’un dessin différent intégrant quatre fines ouvertures et le badge « Esprit » collé sur la vitre latérale. 

Les jantes en aluminium sont les mêmes que celles qui équipent l’Esprit Turbo

En 1989, tous les modèles bénéficient de rétroviseurs extérieurs électriques et dégivrables aérodynamiques (provenant des Citroën CX) et de l’ouverture électrique des trappes à essence.

espritna12.jpg

INTERIEUR

L’habitacle a été redessiné par Simon Cox. Le volant à deux branches de la S3 Giugiaro est conservé. La voiture dispose d’un toit ouvrant escamotable disponible en verre teinté ou de la couleur de la carrosserie

En 1989, tous les modèles bénéficient de la fermeture centralisée.

espritna15.jpg

MOTEUR / CHASSIS 

Le moteur 4 cylindres 2.2 litres atmosphérique – Type 912 – est le même que sur l’ancienne Esprit S3 et délivre 172 chevaux. Il est pourvu de deux carburatteurs Dellorto double corps qui sont remplacés, en 1988, par un système d’injection. Techniquement, elle est identique à la S3. Si le poids augmente de 240 kg, elle conserve sa vitesse de pointe initiale : 222 km/h. 

En mai 1989, les modèles sont équipés du châssis galvanisé plus rigide « Eagle ». 

.Image de prévisualisation YouTube

COMMERCIALISATION

L’Esprit Atmosphérique est commercialisée jusqu’en 1990. La production de cette version s’arrête après 2919 exemplaires produits depuis la S1 de 1976. 

 Exemplaires produits : 290 

Lotus Esprit Turbo MPFI (1988 – 1991)

Posté par lotusespritaddiction dans : Historique: Lotus Esprit Stevens (1987 - 1996) , ajouter un commentaire

Lotus Type 82 

lotusespritturbompfi.jpg 

Fin 1988, Lotus remplace la version Turbo HCI (X180) sur le marché américain, pour faire face à des normes anti-pollution plus draconiennes, par une version plus propre : l’Esprit Turbo MPFI (Multi Port Injection Fuel). Elle prend également la dénomination GMP4. Cette version sera commercialisée en Europe en 1989 sous le nom d’Esprit Turbo S.

.

CARROSSERIE

La carrosserie de l’Esprit Turbo HCI (X180) ne connaît pas de modifications. 

.

INTERIEUR

L’aménagement intérieur reste celui de la version Turbo HCI.

espritturbompfi09.jpg

MOTEUR

Le moteur de l’Esprit Turbo reçoit un nouveau système d’injection électronique à quatre voies séparées appelée « M.P.F.I. » (Multi Port Fuel Injection) ou GMP4 fabriquée par Delco GM (General Motors). Le fonctionnement du moteur est alors optimisé en agissant sur l’allumage et l’arrivée d’essence. Elle est équipée d’un nouveau turbocompresseur, toujours fourni par Garrett. L’Esprit Turbo MPFI développe ainsi 228 chevaux. 

En 1989, elle bénéficie du nouveau châssis « Eagle » de l’Esprit Turbo SE  et de l’ABS. En 1991 

.

COMMERCIALISATION

Exemplaires produits (MPFI et S) : 252 

Lotus Esprit Turbo – « 40th anniversary commemorative edition » (1988)

Posté par lotusespritaddiction dans : Historique: Lotus Esprit Stevens (1987 - 1996) , 1 commentaire

Lotus Type 82 

076.jpg 

En octobre 1988, Lotus célèbre le quarantième anniversaire de la marque en présentant au salon de l’automobile de Birmingham une série limitée de quarante Lotus Esprit Turbo « 40th anniversary limited edition » qui est commercialisée exclusivement en Grande Bretagne. 

CARROSSERIE 

Cette série limitée, basée sur l’Esprit Turbo, adopte plusieurs signes distinctifs qui la rendent exclusive : 

- une teinte blanche nacrée vernie (« pearlescent white »), 

- un aileron arrière plus haut et plus carré que celui des la future Lotus Esprit Turbo SE

- le spoiler avant reçoit une lame supplémentaire en caoutchouc, 

- de nouvelles jantes de 15 pouces creusées de couleur blanche nacrée, comme la carrosserie. 

espritturbo40th09.jpg

INTERIEUR 

L’intérieur bicolore de cette Esprit Turbo tranche avec la peinture sobre et immaculée de l’extérieur. Les sièges, contre-portes, volant tunnel central et planche de bord sont recouverts de cuir bleu clair et de suédine grise. Cette série limitée est équipée d’un exclusif système hi-fi Sony dont le chargeur CD prend place dans la vide-poche central. 

Une plaque commémorative est apposée sur la planche de bord, à droite, sous la boite à gants. 

espritturbo40th08.jpg

MOTEUR ET CHASSIS 

Caractéristiques techniques et mécaniques identiques à l’Esprit Turbo (version à carburateurs). 

COMMERCIALISATION 

Chaque heureux propriétaire recevait à la livraison de son exemplaire un porte-clés en cuir siglé Lotus, fabriqué dans le même cuir bleu clair que celui qui a servi à recouvrir l’intérieur. 

Exemplaires produits : 40 

Lotus Esprit Turbo – « Commemorative edition » (1988)

Posté par lotusespritaddiction dans : Historique: Lotus Esprit Stevens (1987 - 1996) , ajouter un commentaire

commemorative1.jpg 

 En 1988, Lotus Cars USA commercialise une série limitée de 88 Esprit Turbo « Commemorative edition », appelée également « USA market limited edition », semblable à l’édition « 40th anniversary commemorative edition » réservée au marché anglais. 

 

CARROSSERIE

Cette série limitée, basée sur l’Esprit Turbo MPFI, adopte plusieurs signes distinctifs : 

- une teinte blanche nacrée vernie (« pearlescent white »), 

- un capot arrière non vitré comme celui des Esprit Atmoshérique

- un aileron arrière plus haut et plus carré que celui de l’Esprit Turbo SE

- le spoiler avant reçoit une lame supplémentaire en caoutchouc, 

- de nouvelles jantes de 15 pouces creusées à l’arrière et de couleur blanc nacré. 

commemorative2.jpg

INTERIEUR

Comme sur l’Esprit Turbo « 40th anniversary », l’intérieur de cette Esprit Turbo est recouvert de cuir bleu clair et de suédine grise. Elle est équipée d’un exclusif système hi-fi à chargeur 10 CD Sony. Elle reçoit un toit ouvrant transparent. Une plaque commémorative est apposée sur la planche de bord, à gauche, sous la boite à gants. 

commemorative3.jpg

MOTEUR ET CHASSIS

Caractéristiques techniques identiques à la Lotus Esprit Turbo MPFI commercialisée aux Etats-Unis.

COMMERCIALISATION 

Exemplaires produits : 88

Lotus Esprit Turbo SE (1989 – 1992)

Posté par lotusespritaddiction dans : Historique: Lotus Esprit Stevens (1987 - 1996) , ajouter un commentaire

Lotus Type 82

espritse01.jpg 

En 1989, Lotus présente l’évolution la plus puissante jamais produite de l’Esprit Turbo : la version Special Equipment (SE). Ce modèle fait entrer l’Esprit dans le domaine des supercars En 1991, l’Esprit Turbo SE change de nom et devient Esprit SE ou Esprit Chargecooler selon les marchés Elle reçoit le freinage ABS. Lotus lance également une Esprit SE spécifique pour le marché Italien qui est équipée d’un nouveau moteur 4 cylindres 2,0 litres (1973 cm3)  ‑ Type 920 – pour échapper à la surtaxe des véhicules de cylindrée supérieure par l’administration fiscale. Sa puissance est ramenée à 240 chevaux. Ce moteur sera réutilisé en 1996, sur l’Esprit GT3

L’Esprit Turbo SE est le premier modèle « international » de Lotus car ses spécifications mécaniques sont identiques dans le monde entier.  Elle évolue en  1992 sous la forme de l’Esprit SE « High Wing » en Europe, et de l’Esprit SE Sport ou « 1993.5 » aux Etats-Unis. Une version ultra-portive de 302 chevaux en sera dérivée en 1993 : la Sport 300.

Image de prévisualisation YouTube

film promotionnel Lotus 

.

CARROSSERIE

espritse03.jpg

La carrosserie évolue sensiblement par rapport à l’Esprit Turbo. Le spoiler avant comporte une grande entrée d’air centrale complétée par deux plus petites aux extrémités pour le refroidissement des radiateurs et deux anti-brouillards plus petits de forme carrée. A l’arrière prend place un aileron aérodynamique qui est fixé sur le hayon vitré pour assurer un appui maximal à haute vitesse. 

Les pneumatiques sont des Goodyear Eagle ZR50 en 215/50 ZR 15 à l’avant et 245/50 ZR 16 à l’arrière montés sur les jantes monobloc en aluminium fabriquées par OZ d’après un dessin de Lotus (15×7 pouces à l’avant et 16×8,5 à l’arrière).  Le coefficient de pénétration dans l’air s’établit à 0,34. 

espritse17.jpg

INTERIEUR

L’équipement de série est complet et intègre des accessoires qui étaient jusque là uniquement disponibles en option : vitres électriques, sellerie cuir, condamnation centralisée et air conditionné. Il n’y a aucune option proposée au catalogue. 

La planche de bord, les contre‑portes, la console centrale et les sièges redessinés pour un meilleur maintien, sont tendus de cuirs provenant de chez Connolly. Le sol est recouvert d’une épaisse moquette. 

Le tableau de bord « en boomerang », désormais en loupe d’orme,  dispose d’un original indicateur de verglas fonctionnant avec deux diodes lumineuses verte et rouge. 

.

MOTEUR / CHASSIS

espritse20.jpg 

La principale innovation de l’Esprit Turbo SE est la nouvelle version du moteur 4 cylindres 2,2 litres – Type 910 – qui devient Type 910 S. Sa puissance grimpe à 264 chevaux, grâce à un turbocompresseur Garrett TB 03 soufflant à 0,65 bar. Elle abat le 0 à 100 km/h en 4″7, et atteint 268 km/h en vitesse de pointe. Le rendement du moteur est exceptionnel : 121,4 chevaux par litre ; seules une Porsche 959 et une Ferrari F40 faisaient mieux à la même époque. 

Les ingénieurs de Lotus ont installé un « chargecooler », autrement dit un échangeur thermique air/eau (ou « intercooler ») qui permet le refroidissement de l’air compressé à l’admission. Ce système est indépendant du circuit principal de refroidissement du moteur.  L’Esprit Turbo SE adopte une injection électronique cartographique multipoint Rochester GM TB1 et un système de gestion électronique intégral de l’allumage qui gère l’arrivée d’essence, la pression du turbocompresseur ainsi que l’overboost. 

Un nouveau châssis plus rigide a été conçu pour ce modèle. Il est appelé « Eagle », en référence aux pneus Goodyear du même nom équipant la voiture. Les freins ont été renforcés : disques ventilés de 259 mm à l’avant, disques pleins de 274 mm à l’arrière. En 1991, l’Esprit SE reçoit en série un ABS 3A, de marque Delco-Moraine.

espritse02.jpg

COMMERCIALISATION

Exemplaires produits : 1546 

Image de prévisualisation YouTube

SERIES LIMITEES SUR BASE DE LA LOTUS ESPRIT TURBO SE

- Lotus Esprit Turbo SE « X180-R SCCA World challenge race car replica » (1990)

- Lotus Esprit Turbo SE « Indianapolis – 25th anniversary limited edition » (1990)

- Lotus Esprit Turbo SE « Colin Chapman limited edition » (1992)

A voir également :

- le projet de cabriolet sur la base de l’Esprit Turbo SE réalisée par le carrossier anglais PBB

- le prototype de développement S.I.D. de Lotus Engineering

- le prototype de développement d’une boite de vitesses robotisée SMART

.

Image de prévisualisation YouTube

Lotus Esprit Turbo SE – Motorweek

.

Image de prévisualisation YouTube

Lotus Esprit Turbo SE – « X180-R – SCCA World Challenge Race Car Replica » (1990) 22 novembre 2007

Posté par lotusespritaddiction dans : Historique: Lotus Esprit Stevens (1987 - 1996) , ajouter un commentaire

Lotus Type 105

lotusespritturbosex180r1.jpg

En octobre 1990, Lotus cars USA commercialise aux Etats-Unis une série limitée à vingt exemplaires dérivée de la X180-R (Type 105), version compétition de la Lotus Esprit Turbo SE engagée dans le championnat américain GT “SCCA Escort World Challenge”, pour commémorer le succès de Doc Bundy qui termina deuxième de la saison 1990 après avoir remporté quatre victoires et six pole positions en huit courses. 

espritsex180r3.jpg

CARROSSERIE 

L’Esprit Turbo SE « X180-R / SCCA World Challenge Race Car Replica » se distingue de la Turbo SE par plusieurs signes distinctifs qui la rendent proche du modèle de compétition : 

- une peinture blanche exclusive (« Monaco white »), 

- des rétroviseurs extérieurs noir mat, - un spoiler avant issu du modèle de compétition avec des prises d’air plus grandes et une lame supplémentaire en caoutchouc, 

- des extensions d’ailes avant proéminentes, - des bas de caisse redessinés, 

- l’aileron arrière plus grand provenant du modèle de compétition fixé sur le becquet et non sur le hayon, - les jantes en aluminium de 16 pouces du modèle de compétition baptisées « Revolution », démontables en trois parties et bicolores chaussées de pneus Goodyear Eagle ZR (225 x 45 ZR 16 à l’avant et 265 x 50 ZR 16 à l’arrière), 

- un toit ouvrant en matériau composite, - une carrosserie allégée, 

 Un jeu de décalcomanies spécifiques inspirés des sponsors officiels de Lotus Cars USA en compétition est remis au client. 

espritsex180r2.jpg

INTERIEUR 

L’intérieur est traité « compétition » avec la présence d’un arceau de sécurité et de renfort de protection dans les portières. Un extincteur prend place entre les deux sièges qui sont des baquets de compétition en alcantara. 

Certaines pièces sont allégées (pédalier, dont la position est optimisée, et repose pied en aluminium) et des accessoires livrés en série sur l’Esprit Turbo SE (montre, cendrier, air conditionné) sont supprimés. 

Une plaque personnalisée portant le sigle Lotus, le type de la voiture (« Type X180R ») et le numéro de l’exemplaire est apposée au-dessus de l’autoradio. 

espritsex180r1.jpg

 MOTEUR / CHASSIS

Le moteur de l’Esprit Turbo SE a été retravaillé et quelques 70 différences mécaniques existent, notamment avec l’adoption de pièces issues du modèle de compétition, telles que la transmission renforcée, le chargecooler et les soupapes retravaillées. 

Beaucoup de pièces mécaniques proviennent de la X 180-R de compétition : - suspensions réglables avec ressorts à grand débattement, - amortisseurs Monroe avec valves de compétition, 

- embrayage bi-disque AP Racing- freins à quatre pistons AP Racing

- disques de frein Brembo de type compétition avec un système de refroidissement, - géométrie des trains est revue. 

COMMERCIALISATION 

Série limitée commercialisée à partir du 9 octobre 1990, au prix de 134.000 $. Le dernier des vingt exemplaires fut vendu en 1996 pour 70.000 $.  Un exemplaire est livré en noir sur demande du client, ingénieur chez Microsoft. 

Exemplaires produits : 20

Image de prévisualisation YouTube

Lew’s Lotus Esprit Turbo SE « X180-R » sur le circuit de Reno Fernley (USA) 2004

Image de prévisualisation YouTube

Lotus Esprit Turbo SE – « Indianapolis – 25th anniversary limited edition » (1990)

Posté par lotusespritaddiction dans : Historique: Lotus Esprit Stevens (1987 - 1996) , ajouter un commentaire

Lotus Type 82 

lotusespritsejimclark01.jpg 

Début 1990, Lotus Cars USA présente une nouvelle série limitée à 25 exemplaires de la Lotus Esprit, la  Turbo SE « Indianapolis 25th Anniversary Edition », communément appelée « Jim Clark edition » pour célébrer les 25 ans de la victoire de Jim Clark aux 500 miles d’Indianapolis, en 1965, au volant d’une Lotus Type 38

CARROSSERIE

Cette série limitée se reconnaît par :

 - sa couleur « British Racing Green » avec un liseré jaune courant le long des protections latérales (couleur de la voiture de Jim Clark en 1965), 

- la partie centrale des jantes de la Turbo SE et le pourtour des prises d’air perçant le bouclier avant et les jupes et latérales peints en jaune, 

- un écusson commémoratif portant les inscriptions « 25th anniversary / Indianapolis 500 / 1965 – 1990 / Jim Clark » apposé à côté des trappes des réservoirs d’essence. 

lotusespritsejimclark02.jpg

INTERIEUR

L’intérieur se distingue de celui de l’Esprit Turbo SE de série par son habillage en cuir jaune avec l’inscription « Indianapolis 1965 » gravée sur les sièges et une plaque commémorative apposée sur le tableau de bord, à droite sous la boite à gants.

MOTEUR ET CHASSIS 

Caractéristiques techniques et mécaniques identiques à l’Esprit Turbo SE

COMMERCIALISATION

A la livraison de la voiture, le vendeur remettait à chaque client une reproduction du volant de la Lotus Type 38 de Jim Clark ayant remporté la course en 1965. 

Exemplaires produits : 25 

12

l'équipe des rallyes routie... |
o0513ph0o |
r2087amburestauration |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MOJREM
| ШЄВ@UT...
| cool mec